Maïs OGM : nouvelle polémique sur le Mon810

Interdit en France et cible première des faucheurs volontaires, le maïs OGM Mon 810 ne serait pas, selon l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), dangereux pour la santé.

Un coup de tonnerre révélé jeudi par le journal lefigaro.

Pour l’heure secret ce rapport de l’Etablissement Public relance une polémique que le Grenelle pour l’environnement avait éteint en interdisant ce produit en France.

L’Afssa mis en cause par plusieurs articles a pour mission principale “d’évaluer les risques sanitaires et nutritionnels présentés par tous les aliments, y compris l’eau, qu’ils soient destinés à l’homme ou à l’animal, dans le but d’alerter les pouvoirs publics en cas de nécessité et plus largement d’informer le public.”

Très présents dans la région de Toulouse, les collectifs anti ogm ont réagi via leur porte parole José Bové. Ce dernier, condamné à plusieurs reprises pour avoir fauché des parcelles d’OGM dans le departement de Haute Garonne notamment, a vu dans ce rapport de l’Afssa “un coup de force du lobby pro ogm”.

Le leader politique aveyronnais a également demandé une enquête indépendante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.