Taxe Professionnelle : pour Malvy, Sarkzoy se trompe

taxe-pro.JPGCrée par Jacques Chirac en 1975, la Taxe professionnelle est, de l’aveu même du président de la région Midi Pyrénées et ancien ministre du budget, “un impôt contre performant”.

Mais, pour Martin Malvy, sa suppression porte aujourd’hui “le risque très sérieux de compromettre un certain nombre d’investissements dès 2009, à un moment ou l’économie française a besoin d’être relancée.”

En effet explique le président de région, “Comment les collectivités pourront-elles décider de lancer un certain nombre de projets si elles ignorent ce que seront leurs recettes dès l’année prochaine ? Si ces recettes compenseront le manque à gagner de la TP ? Et surtout si elles seront évolutives ? Bien des élus vont y réfléchir à deux fois avant de s’engager sur des opérations pour lesquelles ils devront emprunter et pour lesquelles les collectivités devront rembourser pendant 15 à 20 ans.”

“Une erreur” de la part du chef de l’Etat qui, dixit Martin Malvy “connaît mal le dossier”.

“Nicolas Sarkozy va paralyser les collectivités locales. La TP représente 100 % des recettes fiscales des communautés d’agglomération ou de communes, ayant uniformisé les taux de la taxe sur leur territoire, de 40 à 50 % des recettes des conseils généraux et plus de 50 % de celles des Régions, ” a conclu Martin Malvy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.