Comment la Dépêche du Midi espionne ses lecteurs et concurrents

C’est un sondage auquel les internautes inscrits sur le site du quotidien de la famille Baylet sont invités à répondre. Ou, comme l’explique le mail invitant à y participer “afin de mieux comprendre ce que vous lisez, comment vous vous informez”.

En clair une étude marketing pilotée par l’un des spécialistes du genre, la société are you net .com, sur un créneau en pleine croissance économique l’information sur internet.

Rien n’est précisé sur les objectifs réels du quotidien régional : refonte de ses sites internet, ajustement de la ligne éditoriale, analyse du marché, segmentation ou bien encore prise de participations.

Mais, et à la différence de l’intitulé du mail “une questions de la dépêche” se sont en réalité deux dizaines de questions qui sont ensuite proposées.

Un questionnaire qui permet cependant “de participer à un tirage au sort de chèques Kadéos.” !

Les questions portent sur les usages des internautes : fréquence et lieu de connexion, habitudes de lectures.

Mais aussi et surtout sur les sites fréquentés par des internautes déterminés par âge et lieu de résidence.

Avec les site de sud ouest ou des autres quotidiens régionaux ou nationaux, les sites du groupe de la Dépêche du Midi peuvent bien sûr être choisis dans les listes proposées.

Mais le questionnaire laisse également une certaine latitude et permet de désigner ses sites favoris et ce dans plusieurs thèmes : informations, e commerce ou annonces.

Une enquête destinée à mesurer l’impact de certaines marques de semaine ou de week end.

Nulle question en effet sur la charte éditoriale des sites de l’auteur. Nulle demande sur le contenu de ces mêmes sites, juste une étude de vigie marketing destinée à étudier le comportement des lecteurs et les autres sites régionaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.