Moudenc prend sa revanche sur De Veyrac

Tous les coups sont permis. A l’UMP, les partisans de Moudenc ont, ce week end, pris une nouvelle revanche sur la patronne départementale, Christine de Veyrac. A l’occasion des rencontres régionales “des jeunes UMP”. Après des élections internes mouvementées et largement remportées par Christine de Veyrac, les partisans de l’ancien maire UMP de Toulouse restent à la manoeuvre en vu des futures échéances.

Première coup de canif dans le vote militant : la désignation de Dominique Baudis comme tête de liste UMP aux élections européennes dans le grand Sud Ouest. Une désignation synonime d’ éviction pour la députée Christine de Veyrac.

Deuxième camouflet ce week end devant les jeunes membres de l’UMP réunis à Castanet Tolosan. Annoncé en guest star du Week end, Laurent Wauquiez n’est pas là.

Seul le porte parole et député des Hauts de Seines, un temps annoncé au gouvernement, Frédéric Lefebvre prendra la parole aux côtés de Christine de Veyrac.

Problème : le faible nombre de participants. Seulement 50 auditeurs le samedi. 35 le dimanche et pas seulement “des jeunes pop”.

Une démobilisation due aux intempéries ? Aux joutes internes de la droite toulousaine ?

Même Christine De Veyrac a semblé touchée par ce climat morose. “Je m’aperçois de plus en plus que le travail paie. Enfin, sauf pour les investitures aux européennes.” s’est elle surprise.

A l’heure actuelle, sa situation n’a pas été réglée. Partira, partira pas ? Même le conseil national de l’UMP ce week-end n’a pas pu trancher.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.