Les PME et TPE rattrapées par la crise économique

L’information vient directement de la Préfecture de Haute Garonne qui réunissait lundi sa commission de suivi du financement de l’économie. Les PME -petites et moyennes entreprises- et les TPE -très petites entreprises- de la région seraient victimes d’un sérieux ralentissement des commandes et d’une hausse sensible des stocks.

Alors que les perspectives présentées par le directeur du FMI Dominique Strauss Kahn sont pessimistes pour 2009, 4 secteurs sont particulièrement affectés ce dernier trimestre 2008 dans la région.

Ce sont en particulier les entreprises de services, d’hôtellerie-restauration, de l’automobile et de l’immobilier.

Pour l’heure nulle alerte sur le secteur aéronautique, le commerce de détail ou la grande distribution.

Mais globalement et selon le communiqué officiel de la Préfecture “les signes de ralentissement de l’économie se confirment en région Midi-Pyrénées”.

Seul rayon de soleil dans ce tableau : l’évolution du crédit. Il semble pour l’heure que les banques jouent leur rôle dans la région. . D’octobre 2007 à octobre 2008, l’encours de crédits mobilisables a poursuivi sa croissance en région Midi-Pyrénées.

La hausse serait même de 4,4% alors que les statistiques nationales font état d’une baisse de 5,8%. Toutefois, précise la commission mise en place par le président de la République, “la croissance des encours mobilisables s’est ralentie ces derniers mois en raison, notamment, des difficultés traversées par le secteur de l’immobilier”.

Au 9 décembre 2008, 130 dossiers ont été soumis au Médiateur du crédit délégué à la région Midi-Pyrénées. Majoritairement des TPE et des PME.
Sur 46 dossiers instruits, 31 dossiers ont débouché positivement sur un financement. Les autres sont encore dans les tuyaux.

Cette commission de suivi de la crise économique en région midi pyrénées, se réunira une nouvelle fois dès le mois de janvier 2009.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.