Xavier Darcos cible d’une forte mobilisation toulousaine

manif-ecole-13-decembre.JPGEntre 5  et 7 000 personnes ont manifesté ce matin dans les rues de Toulouse pour protester contre la politique du gouvernement à l’égard de l’école publique.

Aux côtés des nombreux bataillons de professeurs et de parents d’élèves, les partis politiques de gauche, PS, PCF et extrême gauche avaient également appelé à manifester.

Manifestation unitaire pour protéger “le service public de l’école” et stopper “le chantier de démolition de l’Ecole Publique”.

En détails les syndicats, unis sur ce sujet, demandent la fin des suppressions de postes, le retour sur la diminution des horaires d’enseignement, l’arrêt de la réforme des IUFM, et grief parmi les griefs du jour les fameuses 11 200 suppressions de postes programmée dans l’éducation nationale et la suppression des postes d’enseignement spécialisés ou RASED  soit “le plus grand plan social” du moment de l’aveu d’un manifestant.

La méthode Darcos faite à la fois de “discrédit”, “tromperie” de “déclarations insultantes”et “de mépris” à l’égard des enseignants, des élèves ou de leurs parents était également vivement dénoncée.

Entre la place Arnaud Bernard la place Esquirol ont pouvait entendre des slogans très fermes et résolus contre le ministre.

Cette manifestation fait suite à une semaine sociale agitée dans l’éducation avec pas moins de trois manifestations en seulement quelques jours dans les rues de Toulouse.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.