Les cahiers d’Adèle, nouvelle revue toulousaine

Ils ont fêté jeudi la parution du premier numéro de la revue littéraire toulousaine “les cahiers d’Adèle”. Une foule nombreuse s’était réuni à la galerie vivant Bicoq rue du Coq d’Inde pour l’occasion. La revue, à périodicité libre et “volontairement aléatoire”, propose en 44 pages, textes et illustrations sur la culture.

Pas de la culture mercantile mais de la culture conçue comme tout et finalité “la culture n’a pas d’actualité, n’a pas d’histoire, elle est l’histoire” clament même les éditeurs  sur leur interface Web.

Dans une mise en page sobre et réussie, les Cahiers d’Adèle ouvrent leur première parution sur la thématique du “Visible”.

Les articles consacrés à l’érotisme et au Roquefort sont à déguster de toute urgence.

Le deuxième numéro traitera du “faux”.

En apparence, un programme de choix !

Abonnements, Renseignements et Offre d’articles : [email protected]


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.