Molex veut calmer le jeu et demande une médiation

Menacés de licenciement les 300 salariés de Molex à Villemur sur Tarn, accepteront ils de discuter avec leurs dirigeants  ? Annoncée au mois de novembre la fermeture de la filiale française du groupe américain Molex pour cause de délocalisation avait amené le Conseil général et la ville de Villemur a donner rendez vous aux dirigeant de Molex en Justice.

Devant le Tribunal de Commerce, les dirigeants de Molex ont proposé “la mise en place d’une médiation afin de faciliter le dialogue social avec ses salariés et avec les autorités”. Et ce afin de lever “les malentendus”.

Suffisant pour calmer la grogne des salariés menacés ? Peu probable.

Sur un plan juridique, le Tribunal de Commerce rendra une première décision le 9 décembre prochain.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.