Retour sur une semaine d’actualité à Toulouse

toulouse-actualite-semaine.JPGEn attendant le match entre le Toulouse Football Club et l’Olympique de Marseille, retour sur les faits marquants dans l’actualité de la semaine à Toulouse.

La crise économique plombe encore une fois l’actualité à Toulouse.

Dans la perspective d’un plan de relance gouvernemental, le président de la région Midi Pyrénées, Martin Malvy a officiellement demandé au président de la République Nicolas Sarkozy que la construction de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux-Toulouse bénéficie du statut de grands travaux et d’une aide de l’Etat.

Toujours dans le vollet politique, les étudiants des IUT et les chercheurs toulousains ont défilé en masse pour protester contre la réforme des universités et du Cnrs.

La situation de Molex à Villemur sur Tarn se durcit. Alors que 300 salariés risquent de perdre leurs emplois, le débat se serait désormais déplacé sur le terrain judiciaire.

Face à la récession et malgré des perspectives favorables à moyen et long terme, Airbus n’écarte pas la possibilité de relentir la production. 

Faute de pouvoir enclencher le droit opposoble au logement, les pauvres sans abris toulousains  peuvent bénéficier de l’ouverture exceptionnelle de 47 nouvelles places d’hergement.

Quelques bonnes raisons de se réjouir dans la morosité ambiante : la réussite d’une jeune entreprise de prodution toulousaine dont les films d’animations vont être diffusé au mois de décembre sur France3 et dans plusieurs pays d’Europe. Ce héros animé se nomme Spike et Toulouse7.com vous offre la possibilité de voir les 3 premiers épisodes.

Toujours au top, le Stade Toulousain a corrigé son dauphin Bayonne dans le match au sommet du Top14 de Rugby. Michalak, Heymans, Poitrenaud et Kelleher y ont brillé.

Au programme la semaine prochaine : les élections prudhommales et la journée de lutte contre le virus du Sida.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.