Financement du TGV Sud Europe, Malvy en appelle à Sarkozy

C’est une victoire politique pour le président du Conseil régional Midi Pyrénées. Martin Malvy a en effet eu l’assentiment de tous les conseillers régionaux, droite et gauche confondus pour son plan de financement de 423 millions en faveur de la ligne TGV à grande Vitesse Sud Europe. A savoir les tronçons Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.

Cependant a précisé jeudi Martin Malvy lors de son discours inaugural de la session plénière du Conseil régional, “à l’époque, l’État avait assumé seul le financement de la ligne Paris-Lyon-Marseille”.

Aussi l’ancien ministre de François Mitterrand en a appelé au président de la République Nicolas Sarkozy pour “que, dans le cadre d’un éventuel plan de relance, le Gouvernement soulage les 55 collectivités des cinq Régions concernées, Midi-Pyrénées, Aquitaine, Poitou-Charente, Centre et Limousin, en augmentant sa participation pour la porter, pour le moins, de 55 à 75 % du montant de la charge publique.”

Cet épisode budgétaire intervient dans une période où “Le Gouvernement réduit ses dotations aux collectivités locales au moment où il ne cesse de les appeler à se substituer à lui pour des projets qui sont de la compétence de l’État.” a conclu Martin Malvy.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.