Airbus n’écarte pas une baisse des ses cadences

airbus-usine.JPGEt c’est le patron d’Airbus, Thomas Enders en personne qui en a fait l’annonce devant une assemblée de journalistes. Tout en promettant de soutenir ses clients qui rencontreraient des difficultés, Enders n’a pas exclu de baisser les cadences de production si la crise économique venait à s’amplifier.

Puis à  accélérer  ces cadences de production après passage du coup de vent en 2009.

Par ailleurs, Airbus annonce vouloir profiter plus des aides à l’exportation.

Autres déclarations de Thomas Enders : l’avionneur a salué la création du Fond Aérofund et n’a pas exclu de nouveaux retards dans la livraison de l’A380.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.