Cérémonies du 11 novembre : les fusillés pour l’exemple réhabilités à Toulouse

Stanley Kubrick et Kirk Douglas avaient célébré les combattants français fusillés pour l’exemple en 1917 dans le célèbre film “les sentiers de la Gloire”. Partisan de la paix, Louis Malvy, député du Lot et Ministre de l’intérieur de 1914 à 1917  fut lui accusé puis condamné pour haute trahison puis réhabilité par la suite. Des militants associatifs toulousains ont décidé cette année de rendre eux aussi hommage aux anonymes fusillés pour l’exemple dans une autre commémoration de l’armistice du 11 novembre.

Quand on prend les armes pour la patrie, on meurt souvent pour des industriels

Jeudi dernier, au pied de l’ancienne maison de Jean Jaurès à Toulouse, la Libre pensée, la Ligue des droits de l’Homme, l’Association républicaine des anciens combattants, et le Mouvement de la Paix, ont appelé à la réhabilitation des fusillés pour l’exemple lors de la première guerre mondiale.

« Dans le sud-ouest, un homme sur six mobilisés a été tué » entre 1914 et 1918.

650 soldats français ont été fusillés pour l’exemple, « parce qu’ils refusaient de se battre pour les profiteurs de guerre, parce qu’ils voulaient mettre fin à la boucherie » s’exclame Michel Eliard président la Libre pensée de Haute-Garonne. Le sens profond de ce rassemblement est de combattre la guerre, toutes les guerres.

Le représentant de la Ligue des droits de l’Homme de Haute-Garonne cite Jaurès : « Quand on prend les armes pour la patrie, on meurt souvent pour des industriels » et prévient « c’est un combat daté, mais aussi de tous les jours ».

A ce jour, « 15 000 soldats français sont en Afghanistan », et la Libre Pensée appelle « à la vigilance des pacifistes internationalistes », car « comme Jaurès nous pensons qu’il est possible d’agir sur la marche des événements, aux côtés des peuples et notamment des américains qui manifestent de plus en plus nombreux contre la guerre ».

Le mouvement de la paix considère, quant à lui, que « la paix est l’affaire de tous », et qu’il est urgent de se poser des questions . Les associations réunies sont confiantes et veulent croire que la réhabilitation des fusillés pour l’exemple est en passe d’être obtenue, comme en Grande-Bretagne. « A l’Elysée, l’Amiral Guillaud, chef d’Etat-major particulier du président de la République, s’y est engagé. Nous attendons l’annonce à l’occasion des cérémonies du 11 novembre ».

Le 11 novembre, ces mêmes associations appellent à un rassemblement pacifiste au plan national, devant le monument aux morts de Gentioux, dans la Creuse. Ce monument représente un enfant levant le poing en direction de l’inscription « Maudite soit la guerre ! ». Cette commune a payé un lourd tribut à la guerre 1914-1918 avec 58 tués, soit un habitant tué sur 5.

Florian Gibert Abensour


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.