Les banquiers demandent plus de garanties publiques

Le président de la Région Midi Pyrénées, Martin Malvy a réuni, mercredi matin à l’Hôtel de région, une cinquantaine de dirigeants d’établissements bancaires de la région. Dans le contexte de crise financière qui frappe actuellement ce secteur, le président du Conseil régional a souhaité attirer leur attention “sur les fortes répercussions que pourraient avoir sur le financement des entreprises régionales, sur leurs capacités de développement et sur l’emploi, les restrictions d’accès aux crédits”.

Financement du Haut de Bilan

La rencontre lui a également permis d’entendre les banquiers de Midi-Pyrénées sur leur perception de la situation.

Celle-ci paraît contrastée : une augmentation globale de l’encours des banques, mais depuis quelques mois, une évidente réserve des entreprises pour ce qui est des investissements à venir et des interrogations en matière de trésorerie, le problème des délais de paiements prenant dans la crise une dimension majeure.

Renforcement prévu du Fonds régional de Garantie

Les banques ont affirmé à Martin Malvy qu’il n’y aurait pas infléchissement des prêts accordés aux PME, mais qu’ils le seraient avec plus de vigilance et de garanties.

En réponse à cette vigilance accrue, le président de Midi-Pyrénées a annoncé qu’il proposerait à l’Assemblée régionale, avant la fin de ce mois, l’adoption de deux mesures nouvelles qui visent à renforcer la palette complète de financements haut de bilan mise en place par la Région, pour renforcer les fonds propres et quasi fonds propres des entreprises régionales.

Martin Malvy a ainsi annoncé l’évolution du Fonds régional de garantie. Celui-ci a été créé par la Région avec OSEO. Il permet de couvrir les prêts à court et moyen terme à hauteur de 60%. La Région est disposée à apporter des garanties supplémentaires dans les limites du plafond autorisé – eu égard à la réglementation européenne – en portant cette garantie à 70%.

Le président a par ailleurs rappelé sa détermination à renforcer les moyens de Midi-Pyrénées Croissance, organisme récemment créé par à l’initiative de la Région et orienté vers les PME.

Martin Malvy souhaite que le capital de Midi-Pyrénées Création soit porté à 8, 876 M€ ce qui implique, pour respecter la réglementation, une majoration de la participation de la Région et de la Caisse des dépôts et consignations, mais également celle du secteur privé. Martin Malvy a rappelé que ces deux organismes ont décidé les majorations attendues de leurs participations. Le président de Région a lancé un appel aux banques de la place pour qu’elles en fassent autant à hauteur de 1 M€, en insistant sur la modicité de la somme et sur l’intérêt de la démarche.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.