Nouveau dispositif pour les femmes victimes de violence

Depuis le 8 septembre 2008, l’association d’aide aux femmes victimes de violences conjugales, Olympe de Gouges, a ouvert dans la région de Toulouse, un centre d’hébergement d’urgence de 15 places, qui permet à ces femmes de trouver une réponse 24h/24h. L’association Olympe de Gouges s’assure de l’accueil, de l’hébergement et également de la mise en œuvre des activités propres à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des femmes.

Le mardi 28 octobre 2008, dans le cadre de la journée nationale de communication sur le Chantier national prioritaire 2008-2012 pour l’hébergement et l’accès au logement des personnes sans abri et mal logées, Dominique BuR, Préfet de la région Midi-Pyrénées, se rendra dans les locaux de l’association Olympe de Gouges pour signer une convention visant à formaliser le travail de coopération entre les services de police et de gendarmerie et l’association, afin d ‘assurer un fonctionnement efficace de cette nouvelle structure.

L’association Olympe de Gouges s’assure de l’accueil, de l’hébergement et également de la mise en œuvre des activités propres à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des femmes. Elle fait partie avec 5 autres associations en Haute-Garonne, de la fédération nationale de solidarité aux femmes, qui gère entre autre, le n°39-19, numéro destiné aux femmes victimes de violences.

Depuis 1961, l’association Olympe de Gouges gère un Centre d’Hébergement et d’Insertion Sociale de 25 places. Au titre de l’allocation de logement temporaire (ALT), l’association possède 2 sites conventionnés regroupant 23 places. Elle s’occupe également de 2 ateliers d’insertion : un « Atelier d’Insertion Vie Active » qui concerne 4 à 5 personnes et un « Atelier d’Insertion par l’Activité Economique », à travers un restaurant associatif et un service traiteur qui concerne 4 personnes.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.