A Toulouse, le Tarn invite à la ballade

bienvenue-dans-le-tarn.JPGJusqu’à samedi, le département du Tarn (81) s’expose avenue Alsace Lorraine à Toulouse. Face au Square Charles de Gaulle, à deux pas de la place du Capitole.

Des stands gastronomiques et touristiques, des idées de sorties des adresses de chambres d’hôtes : tout ce qu’il faut savoir sur la Tarn, ou presque est exposé aux toulousains à la veille des journées du patrimoine.

Pour le directeur adjoint de l’office du tourisme du Tarn, Jean Micoud, “l’accueil des toulousains est très bon, excellent même”. L’objectif consiste pour le département 81 à “travailler le marché de proximité”,  “celui des particuliers mais aussi le tourisme d’affaire”.

Si cette année la bière Bio, les fromages ou les vins de Gaillac sont à l’honneur, des aspects moins connus, et à découvrir, comme les contre forts des monts de Lacaune sont également présents avec le village de Saint Pierre de Trivisy et son parcours d’accrobranche.

A proximité, la rédaction du site Toulouse7.com recommande pour les amoureux de Vélo Tout Terrain et les marcheurs accros aux diaporamas époustouflants,  à seulement 1h20 minutes de Toulouse via l’autoroute direction d’Albi puis Teillet : le barrage de Razisses et son célèbre château immérgé, les anciennes mines d’or (ouvertes par les occupants anglais lors de la guerre de Cent ans) et de Spat Fluor sur les communes de Paulinet, Montroc et Rayssac. De multiples ballades à pied ou à vélo sont possible sur le chemin de Grand Randonnée ou les routes départementales.

Dans le périmètre, le château de Paulin,  et la vallée du Dadou méritent également le coup d’oeil. Du Puech de Rayssac, le point de vue porte à plusieurs dizaines de kilomètres. Les paysages offerts par le tableau des labours et des grandes forêts de chaînes et de chataigners sont particulièrement majestueux à l’automne.

Un must pour s’oxygéner à la campagne à une altitude de 500 à 650 mètres à proximité de Toulouse tout  en profitant  d’un contexte historique à la fois riche et divers, marqué par la Guerre de Cent ans et le Deuxième Guerre Mondiale.

A LIRE AUSSI :

>> 81 raisons de se rendre dans le Tarn

>> Pierre Cohen fait de la pensée de Jaurès le lien idéologique de son action

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.