Sénatoriales en Haute Garonne:la campagne débute

role-senat-loi.JPGPas de trêve estivale. La campagne pour les élections sénatoriales du 21 septembre prochain est déjà bien avancée en Haute Garonne. Le parti socialiste (PS) allié au parti radical de gauche (PRG) a voté et ratifié leur liste commune composée notamment de Bertrand Auban et Jean Jacques Mirassou.

La droite haut garonnaise proche de l’UMP rebaptisée pour l’occasion d’un sibyllin “Rassemblement des Républicains” sera finalement, et à défaut de candidature de Dominique Baudis, menée par Alain Chatillon.

Le maire de Revel et conseiller régional sera notamment accompagné de Danièle Damin et Marie Dequé.

Au risque d’être exclu “de facto” du parti socialiste, le sénateur, conseiller général et vice président de la commission défense du Sénat, Jean Pierre Plancade pourrait lancer une liste alternative à Gauche.

Quand au collège électoral des grands électeurs, il est désormais définitif et librement consultable en préfecture.

Une aubaine pour les candidats qui peuvent désormais adresser leur propagande électorale.

Premiers a avancer leurs arguements, la liste, proche de l’UMP menée par Alain Chatillon.

A mille lieux d’une explication pratique du rôle d’un parlementaire -vote de la loi, contrôle de l’action gouvernementale et l’administration des comptes de la Nation-, la propagande du “rassemblement des Républicains” annonce “vouloir instaurer un dialogue républicain” et “faire vivre autrement la décentralisation” !

La droite haut garonnaise soutiendra t elle le gouvernement et le chef de l’Etat ? Votera t elle le budget de la nation, celui de la sécurité sociale ?

A gauche, la brochure de campagne intitulée “pour un territoire solidaire et équilibré” donne la parole à chacun des candidats présents sur la liste. Les biographies des candidats révèlent parfois des emplois du temps surchargés … pour l’occasion, le sigle du Parti radical de Gauche de Jean Michel Baylet a disparu, comme avalé par la rose du parti socialiste “qui présente la liste”. Pierre Izard, Martin Malvy, Pierre Cohen, Kader Arif et Bernard Keller poussent enfin la liste en figurant sur la photo de groupe.

Avec le raz de marré socialiste lors des dernières élections municipales et cantonales, et sauf énorme surprise la liste présentée par le parti socialiste est largement favorite.

A LIRE AUSSI :

>> Réforme des Institutions : les parlementaires toulousains ont voté non

>> Sénatoriales PS : Mirassou préféré à Plancade

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.