Chatel et Bussereau lancent l’AéroFund, plan de 75 millions

De passage à Toulouse mardi, Luc Chatel secrétaire d’Etat chargé de l’industrie et de la consommation et Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat chargé des transport ont annoncé la création d’un fonds d’investissement de 75 millions d’euros et d’un dispositif de couverture de change de 2,5 milliards d’euros pour structurer et accompagner la filière aéronautique

consolidations du secteur aéronautique

Officiellement, la création de ce fonds s’inscrit “dans le cadre de la mise en œuvre du plan de soutien à la filière aéronautique annoncé par le Premier Ministre en octobre 2007 et élaboré par Jean-Louis Borloo et Christine Lagarde”.

Ce plan dont il faudra regarder en détail le financemement réel et les effets, est censé traduire “l’engagement de l’Etat, de la Caisse des Dépôts et Consignations, et des donneurs d’ordre du secteur (AIRBUS et SAFRAN) en faveur du développement de la filière aéronautique française.” précise le communiqué de presse officiel.

Les ministres se sont réjouis de cette annonce qui, selon eux “permet de donner aux PME et aux entreprises intermédiaires françaises les moyens financiers de croître et de participer à la consolidation du secteur”.

Ce fonds doté de 75 millions d’euros devrait être abondé par la Caisse des Dépôts et Consignations (30 millions d’euros), AIRBUS (30 millions d’euros) et SAFRAN (15 millions d’euros).

Le fonds a pour vocation de “poursuivra des objectifs industriels et accompagnera les évolutions du secteur sur des durées longues”.

Selon nos sources, il devrait prochainement être complété par une seconde levée de fonds et dépasser, à terme, les 100 millions d’euros.

A LIRE AUSSI

>> Les élus toulousains critiquent les détails du plan gouvernemental
>> Entre restructurations du plan Power 8 et contrats faramineux : le dilemme Airbus EADS

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.