Le Musée de la Résistance Haute Garonne sur le Web

Un site à visiter en urgence. A la fois par la qualité de son interface mais aussi et surtout pour perpétuer la mémoire d’une période trouble : la deuxième Guerre Mondiale en Haute Garonne. Le président du Conseil général de Haute Garonne, Pierre Izard l’a officiellement inauguré cette semaine alors qu’il recevait les lycéens et collégiens lauréats du concours 2008 sur le thème de la persécution Nazi et la Résistance.

Cette année, près de 1600 élèves des collèges et lycées de la Haute-Garonne ont composé sur le thème : ” L’aide aux personnes persécutées et pourchassées en France pendant la Deuxième Guerre Mondiale : une forme de résistance”.

Avec l’aide de leurs professeurs, l’objectif consistait à réfléchir et ainsi mieux comprendre ce que fut l’histoire de ces personnes, hommes femmes et enfants, “chassées, traquées et menacées en raison de leurs croyances ou de leurs convictions, de leur opposition à la dictature, de leur refus du STO ou bien sûr de leur engagement dans la Résistance“.

Cette année, plus de 320 classes (soit près de 10 000 élèves) ont visité le Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation. Pour Pierre Izard, un “moment important qui a permis à ces jeunes de rencontrer des résistants et des déportés dont ils ont recueilli le témoignage“.

Les lauréats participeront à la fin du mois d’août à un voyage de la mémoire, voyage qui les conduira en compagnie de résistants et de déportés dans différents camps en Allemagne (Ravensbrück, Neuengamme et Bergen-Belsen).
Plus de 300 élèves ont également reçu des livres qui leur permettront de poursuivre leur réflexion sur cette période.

A VOIR le site : http://www.musee-resistance31.fr

A LIRE : le site internet consacré au camp du Strutohf

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.