Malvy, Fillon et Zapatero : pour 1 axe Toulouse-Saragosse

martin-malvy-lourdes.JPGLe président de la région Midi Pyrénées rencontre aujourd’hui François Fillon et José Luis Zapatero à Saragosse.

Europe et centre de gravité

Au menu : la nouvelle traversée centrale des Pyrénées et la liaison Toulouse-Saragosse.

Entre qualification de l’Espagne pour la finale de l’Euro Foot 2008 et l’Exposition Universelle, la capitale de la région Aragon est en pleine ébullition.

Martin Malvy a reçu mandat d’une large majorité de conseillers régionaux pour plaider la cause d’un nouvel axe à travers la chaîne des Pyrénées. Il s’agit de prôner “l’accélération des études de ce super-tunnel de basse altitude, cet axe ferroviaire trans-continental sera le grand projet du Sud-Ouest européen pour le XXIe siècle, comparable à ce que fut le percement du Canal du Midi au XVIIe siècle ou celui du Tunnel sous la Manche au XXe.

Ce projet ne sera réalisé que s’il répond à trois exigences fortes“, a ajouté Martin MALVY : “associer largement les habitants des corridors qui seront retenus dans les études de tracé du futur tunnel ; être un projet environnemental, respectueux du Massif pyrénéen ; s’adosser à un projet économique, avec la création d’un pôle logistique en Midi-Pyrénées qui fasse le pendant au pôle de Saragosse en Espagne.”

Martin Malvy a par ailleurs indiqué qu’il se ferait l’interprète à Saragosse de la position adoptée par le Conseil général des Hautes-Pyrénées en faveur d’un itinéraire Lannemezan-Bielsa via Hèches, par un tunnel de basse altitude, tout en notant que ” la Région, à ce stade, n’a pas à se prononcer pour l’un ou l’autre des tracés potentiels “.

Au moment où le centre de gravité de l’Europe se déplace vers le Nord-Est, nous ne pouvons pas rester le cul-de-sac du continent. Nous avons besoin pour le XXIe siècle d’un débouché moderne sur l’Espagne, d’une liaison efficace pour le fret comme pour le transport de voyageurs entre Midi-Pyrénées et l’Aragon. Seul ce tunnel ferroviaire central peut protéger la chaîne pyrénéenne d’une invasion programmée des camions “, a conclu Martin MALVY .

A LIRE : Fillon et Borloo sommés de désenclaver la région Midi Pyrénées

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.