Hélène Grimaud malade, Tugan Sokhiev invite Bianconi

C’est le dernier concert de la saison 2007-2008 pour l’orchestre national du capitole à la Halle au Grains de Toulouse. Un changement de programme est annoncé : Hélène Grimaud, souffrant d’une sévère bronchite l’empêchant de voyager, doit renoncer à son engagement. C’est le pianiste français Philippe Bianconi qui se produira aux côtés de l’Orchestre National du Capitole, sous la direction de Tugan Sokhiev.

Il interprètera le Concerto pour piano et orchestre en la mineur, op. 54 de Robert Schumann.

Biographie de Philippe Bianconi

Le concours Casadesus de Cleveland, remporté en 1981, et la médaille d’argent au concours Van Cliburn peu après, ouvrent à Philippe Bianconi les portes d’une brillante carrière américaine : il dirige les orchestres de Cleveland, Los Angeles, Pittsburgh, Saint Louis, Dallas, Baltimore… Il se produit lors des « Allied Art Series » à Chicago, au Carnegie Hall, au Terrace Theater du Kennedy Center de Washington et à la Society for the
Performing Arts de Houston.

En Europe comme aux Etats-Unis, il collabore avec les plus grands chefs (L. Maazel, K. Masur, C. von Dohnanyi, G. Prêtre, E. de Waart, J. Tate, M. Janowski) et orchestres (Orchestre de Paris, Orchestre National de France, orchestres philharmoniques de Radio France, Monte-Carlo, Budapest, Varsovie, Orchestre de l’Opéra National de Paris, Rundfunk-Sinfonieorchester de Berlin, Orchestre Symphonique de Prague…)
A diverses reprises, James Conlon s’attache sa collaboration : lors des concerts symphoniques de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris à Garnier, pour un hommage à E. Schulhoff dans la salle du 92nd Street Y à New York, au Festival de Ravinia, avec l’Orchestre Symphonique de Chicago…

Philippe Bianconi est recherché en récital et triomphe à Berlin dans la série « Sonntags um vier » de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, à la Roque d’Anthéron, à Santiago du Chili, mais également en musique de chambre : il se produit avec le Quatuor Guarneri au Metropolitan Museum de New York, en trio avec Gary Hoffman et Tedi Papavrami à Paris, Rome, Madrid… Il collabore avec Jean-Pierre Rampal, le Tokyo String
Quartet, le Quatuor Sine Nomine, le Quatuor Isaye et Hermann Prey.
Parmi ses enregistrements, citons deux disques Schumann et un disque Schubert (Lyrinx), le Quintette de Brahms avec le Quatuor Sine Nomine (Claves), un disque Chostakovitch/Prokofiev avec Gary Hoffman (Le Chant du Monde). Les Sonates pour violon et piano de Brahms avec Tedi Papavrami et une intégrale de Maurice Ravel.

A LIRE : le programme 2008-2009 de l’orchestre du Capitole

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.