Kosciusko-Morizet veut régler le problème Ours à huis clos

ours-pyrenees-nkm-toulouse.JPGNouvel épisode dans l’affaire de la réimplantation de l’ours en Midi Pyrénées. Nathalie Kosciusko-Morizet, nouvelle secrétaire d’Etat à l’Ecologie et proche de Nicolas Sarkozy, viendra à Toulouse, jeudi 26 juin 2008 pour mettre en place le Groupe Pyrénéen Ours.

Une instance censée porter “le dialogue”, et placée sous l’autorité du préfet coordinateur du massif pyrénéen.

L’instance se réunira, à huis clos, avec l’ensemble des acteurs concernés – services de l’Etat, élus, professionnels de l’agriculture, de la forêt et du tourisme, chasseurs, associations de protection de la nature.

Cette rencontre devrait également être l’occasion pour les participants d’assister à la présentation des rapports finaux relatifs aux 4 missions lancées par secrétaire d’Etat, au mois de juillet dernier, à Toulouse, lors de la précédent réunion “sur le plan ours”, soit :

1. L’évaluation à mi-parcours du Plan de restauration et de conservation de l’ours brun dans les Pyrénées françaises et l’évaluation ab initio du Plan de soutien à l’économie agro-sylvo-pastorale pyrénéenne par Alain Escaffre du Conseil général de l’Agriculture de l’Alimentation et des Espaces ruraux.

2. Une analyse destinée à améliorer la définition des territoires de présence des ours et au renforcement du suivi de la population d’ours, par Denis Laurens et Georges Ribière, de l’Inspection générale de l’Environnement.

3. Une consultation d’experts internationaux concernant le protocole « ours à problème » utilisé en France, par Pierre-Yves Quenette, chef de l’équipe technique ours de l’ONCFS.

4. Des propositions de renforcement de l’aide au pastoralisme par Dominique Pélissié, directeur régional de l’Agriculture et de la Forêt.

A VOIR la vidéo de l’Ours Franska :


Franska

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.