A Toulouse, Delanoë se pose en présidentiable

delanoe-cohen-toulouse-juin-2008.jpgAu lendemain d’une demi finale du Top 14 de Rugby entre Paris et Toulouse, Pierre Cohen recevait lundi le maire de Paris, Bertrand Delanoë, lequel a fait un véritable discours de présidentiable devant le public réuni Salle des Illustres du Capitole.

A Bordeaux, Paris à pris une raclée par le Stade Toulousain

Remarquable orateur venu soutenir Pierre Cohen lors de la campagne municipale Bertrand Delanoë a ensuite longuement abordé les sujets d’ordre nationaux et internationaux.
Le ténor socialiste, qui sait dit heureux que “Toulouse ait réussi son rendez vous avec le socialisme” a d’abord souligné l’importance de l’aire urbaine dans la monde contemporain. “80% des européens vivent dans des villes ce qui rend pertinente l’action municipale” à t il précisé.

Bertrand Delanoë a ensuite esquissé un véritable projet socialiste pour la France.

Dans le monde et l’Europe contemporaine nous avons à réinventer la politique et inventer les représentants du peuple pour construire le progrès social” a t il souligné avant de poursuivre sur “la nécessité s’investir sur l’Education, la Création et la Recherche pour créer de la richesse et de l’emploi, avec toute la force de l’Etat et de la puissance publique“.

Redonner confiance au peuple français

Soit les grandes lignes d’un nouveau programme socialiste pour 2012, qui selon le maire de Paris constituent, “le chemin pour faire reculer la précarité et redonner confiance au peuple français.”

Critiqué par une partie de la gauche pour sa sortie sur le libéralisme Bertrand Delanoë a longuement parlé des Libertès.

Combats pour les libertés

En rappelant notamment, que “les socialistes étaient les héritiers des combats pour les libertés : la peine de mort, les radios FM, la parité ou le Pacs,” le maire de Paris a appelé au combat pour de “nouvelles libertés” comme le droit de vote des étrangers aux élections locales.

Pierre Cohen a offert plusieurs livres au maire de Paris dont un sur l’histoire du Stade Toulousain !

Le maire de Toulouse, proche de Lionel Jospin et Bertrand Delanoë, a remercié ce dernier pour lui avoir servi de modèle politique lors de la campagne. Pas de position sans audace.

Courage politique

Pierre Cohen a ainsi annoncé de manière sibylline, que la ville devait freiner la voiture. Qu’il s’agissait là à la fois “d’un acte de courage politique mais d’une évolution nécessaire dans le sens de l’intérêt général”.

Pierre Cohen qui recevait par la même occasion une délégation de la ville de Barcelone s’est félicité de la nouvelle impulsion internationale donnée à la ville de Toulouse.

Quant à la défaire du Stade Français rugby, le maire de Paris, a souhaité “un bon match aux toulousains samedi”.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.