Commission Copé : 90 % de grèvistes à France3 Sud

france3-sud-manifestation.JPGLes éditions régionales ont été supprimées pour cause de grève.

Concentration et atteintes aux libertés publiques

A l’appel de l’intersyndicale et en réaction aux annonces faites lundi par la Commission Copé chargée d’organiser la suppression des spots publicitaires sur les chaînes du groupe France Télévision, les salariés de France3 Sud ont manifesté ce matin sur la place du Capitole.

Avec un mot d’ordre affiché sur d’immenses banderoles déroulées sous la façade du Capitole : sauver France 3.

Journalistes, techniciens et administratifs dénoncent en effet les tentatives de saucissonnages budgétaires dont serait victime France Télévision.

800 millions au lieu des 1,2 milliards nécessaires pour atteindre l’équilibre budgétaire et, comme le souligne une représentante CFDT, “rendre l’activité pérenne”.

Un tour de passe passe financier qui, selon l’interseyndicale CGT-CFDT-FO-SNJ et SUD, viserait à terme à “la casse du service public de l’audiovisuel, au démentèlement de certains locales de France 3” et “son cortège de suppressions d’emplois”.

Soit, comme le précise le délégué syndical CFTC “une nouvelle atteinte au droit d’informer et aux libertés publiques”.

Inacceptable. Les grévistes ont promis de nouvelles actions si la position de la Commission dirigée par Jean François Copé n’évoluait pas.

A LIRE : Roland Garros sur France Télévision, le jackpot publicitaire ?

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.