Non irlandais, la blogosphère toulousaine dépitée

Les bloggeurs politiques toulousains sont plutôt favorables à la construction européenne. Très présents lors du référendum français de 2005, les nonistes de la ville rose ont, pour la plupart, déserté le Web et sa blogosphère. Certains, pourtant pronts à livrer leurs avis n’ont toujours pas réagi au coup de tonnerre venu de l’ile irlandaise. Revue des blogs toulousains.

Membre dirigeant de l’association Sauvons l’Europe collectif 31, Hugues Bernard, sur son blog Nuc Nuc, ne dit pas son dépit. Mais le titre de son dernier article “No irish fighting spirit” et les photos choisies pour l’illustrer marquent un dépit certain. Une tristesse au nouveau coup porté à la construction européenne.

Sentiment que n’est pas loin de partager Jean Louis Chavoillon président de l’Apré-UMP par la formulation de l’annonce …

Pour l’heure les deux députés européens toulousains n’ont pas réagi. Ni Kader Arif sur son blog, ni Christine de Veyrac, tous deux favorables au vote oui lors du référendum de 2005 ne proposent d’analyse ou d’alternative.

Une situation qui fait dire à Etienne Durand Raucher (Modem) sur son blog Toulouse Nouvelle Génération, que le problème premier de l’Europe est celui de la Défiance. Ce militant toulousain, comme il se présente voit 3 causes majeures à la crise. 1) la défiance des politiques nationaux 2) le traitement médiatique des affaires européennes 3) le fonctionnement des instances de l’Union.

Christophe Cavaillès (PS) sur son site Viatolosa.net partage l’analyse de la crise mais considère que l’Europe ne pourra se construire qu’à la double condition d’une modification des politiques menées par la Commission européenne et le Conseil et d’un rapprochement entre les institutions et les citoyens de l’Union.

Au delà du nouveau coup porté à l’Europe, l’Anarcho Monarchiste toulousain y voit un affaiblissement de le position de Nicolas Sarkozy avant la président française de l’Union européenne.

Le dernier mot à l’optimiste Romain Jahnsen qui sur son blog Lebavost, considère que les futures élections européennes de 2009 seront une étape décisive. L’auteur appelle d’ores et déjà à ne pas gâcher ces élections et à réfléchir au sein même des partis politiques non nationaux mais européens à la sortir de crise.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.