Prix du livre, Albanel saisie par Pierre Izard

Alors que s’ouvre la nouvelle édition des mots à Toulouse, le président du Conseil général de Haute Garonne, Pierre Izard, vient se saisir la ministre de la Culture Christine Albanel sur le projet de déréglementation du prix du livre. Dans son courrier, le président, qui tient à se faire le porte voix des libraires indépendants haut garonnais, souligne l’intérêt du prix unique du livre pour l’ensemble des acteurs de la filière.

l’émergence de nouveaux auteurs

La cour de cassation vient en effet d’autoriser le principe de réductions pour les ventes via internet. Par ailleurs, plusieurs parlementaires proposent de dérèglementer le prix unique du livre.

Une solution qui selon Pierre Izard, nuirait “à la diversité des politiques éditoriales” menées par les libraires indépendant.

Sans être parlementaire, le président d’un département qui compte plus de 100 librairies, a ainsi tenu à rappeler son attachement à une réglementation qui assure à l’ensemble des acteurs de la filière, auteurs comme distributeurs ou lecteurs, un service de proximité. A la fois utile pour l’émergence des nouveaux auteurs et les lecteurs.

Liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.