Le Bouddha de Java exposé au musée Labit

bouddha-de-java.JPGSi les Bouddha de Banyang détruits par les Talibans sont aujourd’hui reconstruits grâce aux fonds de l’Union européenne, ceux, nombreux, des vallées du nord du Pakistan sont désormais menacés par ces même combattants Taliban réfugiés et plus que jamais iconoclastes.

Dans ce contexte, la dernière pièce exposée par le musée Georges Labit mérite toute l’attention des toulousains. Elle est le fruit d’une longue recherche scientifique.

C’est en effet grâce à la collaboration d’une équipe d’informaticiens du CNRS, que la tête de Bouddha provenant de Java, présentée au musée Georges-Labit, a pu être numérisée pour en réaliser une reproduction très fidèle à l’originale.

C’est la première fois au monde qu’une telle œuvre javanaise du VIIIe siècle est reproduite à l’identique.

Le musée Georges-Labit et le musée Guimet sont les seuls, en France, à présenter une tête de Bouddha provenant de Borobudur, monument javanais du bouddhisme Mahayana, le plus important du monde avec Angkor. Ce chef d’œuvre exceptionnel et son moulage sont à admirer dans les salles du musée Labit.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.