Nouveaux imaginaires et nouveau futur au Abattoirs

neo-futur-musee-abbatoirs-toulouse.JPGDes images d’une beauté fulgurante pour revenir à la question essentielle. Quel avenir pour l’homme et la Terre ?

Jusqu’au 31 août 2008 au musée des Abattoirs de Toulouse, des artistes New Yorkais, espagnols, italiens, turcs ont été réunis au Musée d’art moderne de Toulouse pour envisager ce néo futur sous forme d’imaginaires.

Les “perspectives prospectives” proposées par ces artistes internationaux visent selon les mots du commissaire de l’exposition Pascal Pique à ” reconsidérer le rapport de l’humanité- à l’univers, à la planète, à l’autre, à la technologie, à la nature, au politique, à la ville, et même à l’art.” Tout un programme franchement réussi.

De l’art certes mais avant tout de l’interaction entre philosophie, conscience, science et art.

Sont notamment exposés : Jan Fabre (Belgique), Emre Huner (Turquie), Todt (Etats-Unis), Evru (Espagne) Mark Dion (Etats-Unis), Pavlina Fichta Cierna (Slovaquie), Siobhan Hapaska (Grande Bretagne), le fameux collectif moscovite déjà exposé à Toulouse, AES + F (Russie), Art Orienté Objet (France), Basserode (France), John Isaacs (Grande Bretagne), Nicolas Primat (France), Berdaguer & Péjus (France).

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.