Jeune manifestation artistique : l’infini au Capitole

plus-ou-moins-infini.JPG “+ ou – l’infini” est une exposition de 45 collèges et lycées de l’académie de Toulouse.

L’art parmi les sciences

A découvrir jusqu’au 31 Mai 2008 à la Fondation d’entreprise Ecureuil pour l’art contemporain. Cette exposition mérite à deux titres, un regard attentif.
Premièrement, parce qu’elle donne à voir, comment des élèves s’approprient et revisitent l’œuvre de Jean Favier en mêlant images, textes, dessins, gravures, noir et blanc, accompagnés dans leur cheminement par leurs enseignants d’art plastique.

La rencontre entre le projet pédagogique, les collégiens, lycéens et l’artiste avait pour objectif d’apprivoiser le démarche de ce dernier pour accéder « à des connaissances, en replaçant l’art parmi les sciences dans lesquelles il puise, se cultiver, s’épanouir dans la créativité et « sortir des sentiers battus ».
Pari plus que réussi au vue de l’exposition présentée. Des visions du monde, construites en dehors des « images paupérisées de notre quotidien », dans lesquelles l’altérité des supports et des techniques se parlent, se répondent.

accès à la connaissance

Deuxièmement, cette initiative, rappelle en des temps où il est question de supprimer des options, notamment celles d’arts plastiques dans les cursus généraux, qu’il n’y a pas de matière accessoire, mais une pluralité de matières permettant l’accès à la connaissance. Cette exposition est un plaidoyer plus largement pour la place de la culture dans l’Education Nationale. A l’infini …

The Dude

A VOIR : quand les lycéens d’Albi manifestent inspirés par le réalisateur Gus Van Sant et le film “elephant”.


Sauvons nos options acte 1

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.