Le toulousain Angeo, ange gardien des malvoyants

Le CNRS et le CNES se sont penchés sur cette jeune entreprise toulousaine. C’est que l’objectif développé est particulièrement humaniste. Angeo veut, via une nouvelle technologie développée par le GPS, aider les malvoyants européens.

Une précision de 5 mètres

En développement dans l’incubateur midi pyrénées Angeo, peaufine son système de positionnement. “Une innovation de rupture par rapport aux solutions existantes sur le marché” précise la société.

En effet, il s’agit d’un traitement original des signaux bruts issus des satellites GPS et EGNOS, par opposition aux solutions du marché qui utilisent des récepteurs standards.

Cette spécificité permet d’assurer une réelle précision de 5 mètres y compris “en canyon urbain” et sans nécessiter d’infrastructure spécifique.

Le module embarqué est proposé dans un sac à dos à l’esthétique personnalisable et léger. L’interface homme basée sur la reconnaissance et la synthèse vocale permet un guidage agréable et précis tout en conservant la perception de l’environnement sonore ambiant.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.