Les élus du Modem non inscrits mais dans la minorité

Jean Luc Forget et les deux autres membres du Modem élus au Conseil municipal de Toulouse ont décidé de siéger non inscrits mais dans la minorité dirigée par Jean Luc Moudenc. A défaut des 4 élus nécessaires pour constituer un groupe autonome et bénéficier des moyens matériels pour l’organiser, le Modem a décidé de siéger, “libre et indépendant”.

Face à l’impossibilité de créer un groupe autonome, Jean Luc Forget dit “regretter cet état de fait peu démocratique”.

Pour les prises de position en conseil municipal, et plus particulièrement pour le vote du futur budget rectificatif, présenté par la nouvelle majorité et Pierre Cohen, les partisans de François Bayrou affirment “qu’ ils voteront en conscience et en toute indépendance les projets portés par la municipalité.” Avec un critère unique : les engagements de campagne.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.