Municipales-Cantonales : les faits essentiels du 1er tour

Dans la multitude des informations diffusées depuis hier soir Toulouse7.com vous aide à faire le tri pour ne retenir que les faits essentiels. Malgré une abstention relativement importante, le premier tour des élections municipales et cantonales 2008 est à Toulouse et en Haute Garonne riche d’enseignement.

Particularisme : Toulouse et la Haute Garonne avaient largement voté en faveur de Ségolène Royal lors des élections présidentielles 2007. Le parti socialiste avait, dans la foulée, remporté toutes les législatives dans le département. Cette tendance se confirme encore dans les urnes des élections municipales et cantonales. Quelque soit le résultat du deuxième tour, Toulouse et le département de Haute Garonne resteront dans le giron de la gauche, confirmant ainsi le caractère de bastion de la Gauche.

Bipolarisation Là encore les institutions de la Ve République provoquent localement, comme sur un plan national, une tendance à la bipolarisation. Bloc, contre bloc, gauche contre droite, socialistes contre UMP ou apparentés. Les petits partis résistent tant bien que mal. Le modem ne réalise pas ses objectifs à Toulouse. Les verts sont ça et là en mesure d’arbitrer les seconds tours. Les listes et candidats du parti communiste restent à des niveaux relativement faibles. Quant aux candidats d’extrême gauche, leurs scores restent en midi pyrénées, en haute garonne relativement bas. Exception à Toulouse où les listes LCR-Motivés et François Simon totalisent une score élevé de 10 %. Quant au front national, absent des élections municipales à Toulouse, il réalise des scores peu élevés. Dans un région traditionnellement peu favorable à l’extrême droite, les candidats de Jean Marie Lepen ne parviennent pas, sauf exception, à dépasser le seuil des 5% .

La Prime aux sortants Les candidats crédités de bilan convenables profitent de la prime aux sortants. A l’Union, Balma, Saint Jean, Colomiers, Blagnac ou Tournefeuille, les maires sortant sont élus dés le premier tour. Idem pour la plupart des candidats aux élections cantonales en Haute Garonne. Les cantons dans lesquels les sortants ne se représentaient pas sont, dans l’ensemble favorables aux candidats du parti socialiste.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.