Monsieur Poirot recherche Madame Asperge

En cette veille de fête des amoureux, l’éditeur toulousain FilaPlomb publie sur son blog monsieurPoirot “le blog qui donne la patate” toutes les clés pour décrypter les annonces matrimoniales. Inspiré du sketch des “annonces immobilières” de Patrick Timsit, Monsieur Poirot qui cherche une Madame Asperge “un mètre soixante dix minimum, littéraire et cultivée, sachant rire au premier degré comme au second” lui propose “de laisser un petit message sur son blog qui transmettra”, propose de lire le sens caché des annonces.

Chez les annonces rédigées par des filles : “le sourire contagieux” doit être interprété, dixit Monsieur Poirot en fille “niaise”. Autres traductions simultanées : “très stable émotionnellement” ne peut signifier que “bourrée de valium” ; “romantique” = “requiert une lumière tamisée pour paraître nue” ; et “proche de la nature” peut être interprété en “Ne s’épile pas les aisselles ni les jambes. Ne s’embête pas avec le déodorant non plus”.

Chez les garçons : les rédactions d’annonces anodines et dragueuses laissent parfois, place à une réalité moins brillante. “dans la quarantaine” ne peut, selon Monsieur Poirot, avoir été rédigé que par “un homme de 55 ans à la recherche “d’une poupoune de 25 ans”. A la mention “sportif”, le bloggeur y voit “couché sur le divan à lire l’Equipe”. Quant à l’homme qui se présente “athlétique” il est “trop grand et passe le temps à s’admirer devant un miroir”. Etc.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.