Comment Jean Luc Moudenc veut rebondir

benayoun-nakache-moudenc.JPGPlombé par l’étiquette UMP et la chute de popularité de Nicolas Sarkozy, distancé dans le dernier sondage Sofres-LeFigaro, Jean Luc Moudenc, n’a pas dit son dernier mot. Pour ses proches, et à plusieurs semaines du scrutin, “rien n’est joué et tout reste possible” assure t on. Alors que François Bayrou annulait son rendez vous toulousain hier et tandis que Pierre Cohen visitait aux côtés de Jean Jacques Mirassou les quartiers de Jolimont et Roseraie, Jean Luc Moudenc préparait sa réunion avec les jeunes, à deux pas … de la fédération du Parti socialiste.

Malgré les difficultés, la stratégie reste inchangée pour Moudenc. Nulle grande messe avec un membre du gouvernement ou Nicolas Sarkozy, n’est prévue.

En attendant les prochains débats avec les autres candidats, Jean Luc Moudenc multiplie donc les rencontres et publie son premier journal de campagne.

Dans les 20 pages de son journal aux couleurs, symboliques, rose, bleu et orange, le communiquant Jean Luc Moudenc, le plus souvent sans cravate, insiste sur son bilan et ses projets futurs destinés à faire de Toulouse “une ambition internationale”.

L’ancien maire Dominique Baudis y est mis en avant. Sur une pleine page, il apporte son soutien “à l’élu de terrain, homme d’écoute et de dialogue” Jean Luc Moudenc.

De magnifiques photos, et notamment celle, inédite, du projet de réamangement du secteur de la Gare Matabiau, soulignent les projets de la liste Toulouse pour tous.

Suffisant pour renverser la tendance ?

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.