Pour la LCR, la liste Moudenc est “dangereuse”

Les électeurs jugeront. In extenso ci dessous, le communiqué de presse, polémique, de la Liste Debout LCR-Motivé-e-s Toulouse adressé à notre rédaction à la suite de la présentation de la liste” Toulouse pour tous” par Jean Luc Moudenc. Il est à noter par ailleurs que le trés médiatique Olivier Besançenot sera à Toulouse mardi pour donner le coup de main à ses camarades toulousains. Pour la LCR , “Moudenc est comptable de la politique de l’UMP” . Exercice de style du porte parole de la liste communiste radicale.

Dixit la LCR

Lors de la présentation de la liste faussement appelée « Toulouse pour tous », Mr Moudenc a présenté comme dangereuse la liste « Debout ! » soutenue par la LCR, les Motivé-e-s et l’Appel Unité Antilibérale. Comme en 2001, à propos de la liste Motivé-e-s, la droite populiste et démagogue, agite le chiffon rouge avec le danger que constitueraient des élus issus des quartiers ou de la gauche radicale !
Nous ne savons pas si l’ensemble des toulousains partage les valeurs que nous défendrons lors de cette élection municipale, mais nous sommes certains que la grande majorité des travailleurs, des chômeurs, des jeunes, des précaires et des immigrés, ne peut se reconnaître dans une liste qui malgré quelques people et quelques mercenaires, représente une droite antisociale en filiation directe avec le locataire de l’Elysée.
Mr Moudenc, maire de la quatrième ville de France ne peut pas faire oublier qu’il est lui aussi comptable de la politique de l’UMP. Le maire sortant a choisi son camp : il met des patrons licencieurs sur sa liste. Nous serons nous du côté des salariés de l’aéronautique. Alors que sur la ville, sur ordre de son ami le ministre Hortefeux, la chasse aux sans papiers est ouverte, nos militants organisent avec d’autres la défense des enfants et de leur famille menacés d’expulsion.
Dans une ville où la question du logement est dramatique, Mr Moudenc préfère laisser cette dernière aux spéculateurs immobiliers. Il envisage même la construction d’un hôtel de luxe sur une partie de l’hôpital Lagrave quitte à faire disparaître un centre de soins de proximité !Enfin, en affirmant, à propos des difficultés dans les quartiers, qu’il est temps de « sortir du droit républicain » et en prônant « des arrestations sans procédures », le maire ose prétendre qu’il faut appliquer à l’encontre des habitants des quartiers des mesures d’exception, c’est-à-dire des mesures arbitraires.
Pour notre part nous en sommes convaincus, ce sont bien Moudenc et sa liste de droite qui sont dangereux.
Qu’il compte sur notre liste pour l’aider à quitter au plus vite le Capito
le.”

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.