France Andorre, rencontre au sommet à Toulouse

carenco-pintat.JPGLe préfet de région Carenco rencontrait hier le chef du gouvernement andorran Pintat. Dans les salons de l’hôtel national, les deux hommes, accompagnés de l’Ambassadeur de France en Andorre et de leurs conseillers techniques ont évoqué plusieurs dossiers transfrontaliers. Le président du Conseil général de l’Ariège et ancien président de la commission d’amitié parlementaire France Andorre Augustin Bonrepos, était également présent.

Réunion constructive

La réunion, qualifiée de “constructive” de part et d’autre n’a cependant pas débouché sur une décision ferme sur le sujet majeur : le désenclavement routier de la Pincipauté. Si le représentant de l’Etat français dans la région et le “cap de govern” andorran se sont accordés sur la nécéssité de rééquilibrer l’Axe Paris-Toulouse-Andorre-Barcelone, aucune mesure concrète, aucun financement n’a été décidé sur le prolongement de la voie rapide N20 au delà de Tarascon sur Ariège.

Autre point de discussion : le trafic routier depuis la France vers l’Andorre. Le chef du gouvernement andorran a déploré les trop longues files d’attentes aux douanes françaises du Pas de la Case. Difficulté à laquelle, le préfet Jean François Carenco a promis de répondre avec objectif de “fluidifier” le trafic.

La prochaine rencontre bilatérale se tiendra en principauté d’Andorre.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.