La liste Modem se veut société civile

liste-modem-forget.JPGNi people ni professionnel de la politique multi mandats. Jean Luc Forget a annoncé aujourd’hui la liste Modem pour les élections municipales de Toulouse de mars prochain.

Pierre Baudis

C’est face à la gare Matabiau, sur la péniche Occitania que la presse et les 69 candidats avaient été conviés pour l’occasion.

Jean Luc Forget aprés un propos introductif débuté par un hommage appuyé à Pierre Baudis a présenté un à un ses colistiers.

Tête de liste, l’avocat Forget, a composé une liste qu’il a dit souhaiter “à l’image de Toulouse”, avec des hommes et des femmes “compétents” pour “donner le meilleur” à la ville.

Coups de griffe à droite comme à gauche, Jean Luc Forget a dit vouloir dépasser le “clivage factice” droite-gauche, camp contre camp,” pour porter “le rassemblement au centre”.

Quelque peu à la traîne dans les sondages, le tête de liste du Modem a terminé sont laïus en affirmant que “le résultat n’est pas affiché” tant que “le débat n’a pas eu lieu”.

MODEM-CAP 31

Composée de membres du Modem et de Cap21 (Corinne Lepage), les candidats Modem ont 44 ans de moyenne d’âge. Etudiant de 22 ans, Etienne Durand Rocher en est le cadet
Certains des co listiers ont déjà été élu dans des villes du département. Sans surprise, la plupart ont des responsabilités associatives.

Le détail de la liste est consultable sur le site de campagne du candidat.

Quelques noms : en deuxième position, la pharmacienne et biologiste Patricia Rosenthal. Troisième Jean Luc Laglèze, quatrième, Malika Aradj. L’ancien directeur de la SNCF Alain Delombe figure à la symbolique dernière place.

liens sponsorisés

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.