Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées

Home » France » en France » Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées

Par Christophe Cavaillès le 6 février 2013. 1 Commentaire

Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées0Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées0Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées14Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées0Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi PyrénéesLes métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées
Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées

Métier par métier les secteurs qui recrutent à Toulouse et dans la région Midi Pyrénées Photo © Angelika Bentin – Fotolia.com

Dans un contexte social morose, la préfecture vient de rendre public une étude qui pointe les secteurs qui recrutent à Toulouse et dans la région Midi Pyrénées. Une aubaine, pour les futurs étudiants et les demandeurs d’emploi qui veulent se réorienter. Panorama secteur par secteur, emploi par emploi. 

Malgré la croissance fulgurante de son industrie aéronautique, la région Midi Pyrénées n’est pas épargnée par la crise et la hausse du chômage. Actuellement 224 000 demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle Emploi en Midi Pyrénées. Pourtant les autorités estiment que 15000 offres d’emploi seraient actuellement disponibles dans toute la région Midi Pyrénées. Quels sont ils ? Quelles compétences sont recherchées ? La Direction de l’emploi et des Entreprises (DIRECCTE) vient de rendre public une étude fort intéressante. Sans surprise se sont les métiers de la vente, du tourisme, les services, le médico social et l’informatique qui proposent le plus grand nombre d’offres.

Agent de restauration : 3 900 emplois aujourd’hui en Midi-Pyrénées et une forte évolution dans les prochaines années. Le salaire en Midi-Pyrénées est de 1 800 euros bruts mensuels en moyenne (pour un temps complet) et 1 400 euros en début de carrière

Cuisinier-ère : porté par la vague des émissions TV comme master chef, ce métier est à la fois, potentiellement très rémunérateur, épanouissant et surtout très recherché. 1000 embauches sont prévues pour les prochaines années.

Serveur-euse : Le serveur possède un excellent sens de la relation client et du service. Il doit également avoir une bonne mémoire et savoir faire preuve d’agilité et de rapidité afin de répondre efficacement à la demande de ses clients. Les besoins augmentent de quelques 12% ! Soitt 1 100 emplois supplémentaires d’ici 2017.

Infirmier-ère généraliste : métier passion qui représente aujourd’hui 19 200 emplois en Midi-Pyrénées. La DIRECCTE estime à 7% les besoins supplémentaires d’ici 2017 soit 1 400 emplois supplémentaires.

Aide à domicile : 29 600 emplois en Midi-Pyrénées et là aussi une forte croissance pour les prochaines années. Le salaire en Midi-Pyrénées est de 1 700 euros bruts mensuels en moyenne et 1 200 euros en début de carrière.

Aide soignante : 1 200 emplois supplémentaires seraient à pourvoir dans les prochaines années. Les salaires sont attractif : 1 980 euros bruts mensuels en moyenne (pour un temps complet) et 1 400 euros en début de carrière

Ajusteur-euse mécanicien-ne : les études envisagent l’embauche de 700 emplois supplémentaires d’ici 2017 en région Midi Pyrénées. Principalement à Toulouse, Tarbes et Montauban.

Analyste programmeur-se informatique : là aussi plusieurs centaines d’emplois en perspective dans les prochaines années dans le sud ouest. Le salaire en Midi-Pyrénées est de 3 470 euros bruts mensuels en moyenne (pour un temps complet) et 2 000 euros en début de carrière.

Boucher-ère : Le boucher découpe, prépare les viandes et spécialités bouchères selon des règles d’hygiène et de sécurité alimentaires. Son savoir faire est recherché. 400 emplois supplémentaires sont envisagés d’ici 2017 en midi pyrénées.

Chaudronnier-ère tôlier-ère : Le chaudronnier-tôlier façonne les feuilles de métal à partir de plans,
schémas ou gabarit. Il emploie diverses techniques (débit, pliage, roulage, cisaillage, martelage, emboutissage, cintrage, perçage…) pour mettre en forme les pièces. Avec un salaire moyen de 1430 euros en début de carrière, 150 emplois devraient être ouverts dans les prochaines années.

Coiffeur-coiffeuse : métier passion, parfois très rémunérateur pour certains professionnels libéraux, il devrait connaître un véritable essor. L’Etat estime à 600 le nombre d’emplois supplémentaires ouverts dans la seule région Midi Pyrénées d’ici 2017.

Ingénieur-e technico-commercial-e : Des connaissances en techniques commerciales, en gestion comptable et
administrative et en droit commercial sont nécessaires pour exercer ce métier. Rémunérateur à très rémunérateur, ce métier devrait connaître une croissance de 9% dans les prochaines années soit 350 emplois supplémentaires d’ici 2017.

Commerciaux : moteur de l’entreprise, la fonction commerciale reste au coeur de toutes les stratégies d’entreprises. En B to B -grands comptes entreprises- ou B to C -auprès des particuliers, le commercial est très recherché. Au total ce sont quelques 3200 emplois qui devraient être ouverts dans les prochaines années. Avec, bien sûr, des rémunérations, en fonction des qualités.

Téléconseiller-ère : avec la tendance de dématérialisation des échanges commerciaux, cette fonction devient essentielle. Le téléconseiller vend par téléphone toutes sortes de produits : placements financiers, assurances, voyages, alarmes, etc. Il informe ou conseille ses interlocuteurs, puis saisit leurs commandes sur ordinateur. Ce métier représente actuellement 2 700 emplois en Midi-Pyrénées. La DIRECCTE envisage une croissance de 10% pour ce métier.

Conducteur-trice de machines d’usinage : Le conducteur de machines d’usinage prépare, règle et conduit toutes les machines ou installations permettant de réaliser les opérations d’usinages (tournage, fraisage). Métier technique qui demande un savoir faire. 300 offres sont programmées en 3 ou 4 ans dans la région.

Dessinateur-trice industriel-le en mécanique : Une forte hausse de la demande est envisagée, principalement à Toulouse.

Ingénieur-e recherche et développement industriel : L’ingénieur études, recherche et développement industriel conçoit et finalise de nouveaux produits ou de nouvelles technologies, ou bien fait évoluer ceux qui existent. Une fonction clé dans toute entreprise technologique. Ce métier méconnu est pourtant fortement représenté dans une région où siège Airbus. Il représente 16 300 emplois actuellement en Midi-Pyrénées. 1 100 emplois supplémentaires sont envisagés dans les prochaines années pour la seule région.

Technicien-ne de maintenance industrielle : Le technicien en maintenance industrielle travaille essentiellement sur des installations de production en usine et sur des équipements de transport (automobile, aéronautique, ferroviaire, naval). La demande est liée à l’activité aéronautique sur Toulouse. Mais des postes devraient aussi s’ouvrir à Tarbes et dans toute la région.

Mécanicien-ne automobile : métier passion et désormais très technique, qui représente actuellement 9 300 emplois en Midi-Pyrénées devrait connaître une progression de 7% dans les prochaines années soit 700 emplois supplémentaires d’ici 2017.

One Response to Les métiers qui recrutent à Toulouse et en Midi Pyrénées

  1. eric   12 février 2013 at 16:36

    et chomeurs aussi :)
    avec 1500 candidats de plus par jour en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>